Écosse – Cairngorms & Loch Morlich

C’est dans le Cairngorms National Park que se poursuit notre voyage en pleine nature écossaise, à quelques kilomètres au sud de la ville d’Aviemore, située au nord-est du pays. Après avoir quitté les premières chaleurs hexagonales et la flore foisonnante d’Édimbourg, c’est avec une grande surprise que nous atterrissons dans une forêt enneigée, avides d’aventure mais emmitouflés dans nos cirés jusqu’au cou. Ici, pourtant, l’air frais est revigorant. Très vite, nous faisons fi de la température assez basse et de la brume tenace, et nous partons explorer les alentours du Loch Morlich.

     

Ce qui nous frappe aussitôt, c’est le calme qui règne dans ce lieu majestueux. Il faut dire que la neige se fait rare dans nos régions françaises, et que sa présence sur les monts face à nous participe grandement à la sérénité de notre escapade. Sur le loch, pas le moindre signe de vie, sinon quelques canards et autres oiseaux d’eau douce. Si le site est réputé pour attirer de nombreux kayakistes, il n’y a pas foule en cette période de l’année. Les sentiers de randonnée sont d’ailleurs déserts, et nous découvrons à notre rythme tourbières, mousses et diverses végétations.

     

La force tranquille de l’endroit continue de nous envoûter lorsque nous nous rendons dans les hauteurs, recouvertes d’un doux manteau blanc. Nous croisons des arbres nus, encore pris dans les tourments de l’hiver, des chutes d’eau à en pleuvoir, quelques limaces ténébreuses, mais toujours aucun être humain à l’horizon. Nous avons le lieu pour nous tout seuls, et le sentiment d’être plongés en plein cœur de la vie sauvage nous saisit alors. Ne manque que la faune, encore terrée dans son cocon douillet, pour pleinement embrasser la beauté du moment.

     

Une fois redescendus au bord du loch, le paysage se transforme. C’est une plage couleur rouille qui s’offre à nous, laissant entrevoir entre les troncs la silhouette des montagnes, la tranquillité des flots et un soleil timide qui n’aura fait, en cette belle journée, que jouer à cache-cache avec les nuages. Traînant nos pieds fatigués dans le sable humide, c’est pourtant avec une félicité nouvelle et une détente absolue que nous nous arrêtons quelques instants, pour contempler une dernière seconde ce paysage apaisant, presque solennel, face auquel nous nous sentons bien petits, mais heureux.

     

Monts enneigés, conifères à perte de vue, loch reposant… Voici les souvenirs que nous garderons des Cairngorms et de leurs paysages luxuriants, d’une diversité étonnante et d’une splendeur insaisissable. Ce lieu paisible et très peu fréquenté nous aura d’emblée enrobés d’une douce sensation : celle de découvrir un lieu hostile, austère, dans lequel on se sent seul au monde, qui revêt pourtant les allures d’un nid familier et qui nous tend les bras pour nous accueillir chaleureusement, comme à la maison. Ce sentiment nous aura d’ailleurs suivi tout au long de notre voyage, jusque dans les contrées les plus isolées du pays…


Là, tout n’est qu’ordre et beauté. Luxe, calme et volupté.

Publicités

3 réflexions sur “Écosse – Cairngorms & Loch Morlich

  1. Très belles photos et des descriptions qui nous font partager l’ambiance propre à ces merveilleux paysages écossais, tout ceci grâce à une langue soutenue et un style agréable à lire. Merci.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s